3 nouvelles start-up recoivent un prêt d’honneur Institut Mines-Télécom

Le 28 novembre dernier s’est tenu le troisième et dernier comité des Prêts d’Honneur de l’année 2013. Trois nouvelles start-up ont conquis le jury composé de représentants des partenaires entreprises de la Fondation Télécom qui a décidé de leur accorder un prêt à taux zéro pour favoriser leur développement.

Current est une start-up incubée à l’incubateur de Télécom ParisTech et qui propose des expériences immersives, disruptives et communautaires. Son objectif est de concevoir, financer et commercialiser des outils et expériences utilisateur innovants. L’offre OMNILIVE s’adresse aux détenteurs de droits et diffuseurs dans tous les secteurs clés de la vidéo sur Internet. Elle est commercialisée sous forme de licences de production et de diffusion. Ce modèle s’adresse notamment aux agences de communication digitale qui peuvent exercer leur créativité en OMNILIVE et proposer à leurs clients des concepts innovants clés en main.

Manomaya et Movinmotion sont deux entreprises accompagnées par l’incubateur de Télécom SudParis et de Télécom Ecole de Management.
La première veut révolutionner l’apprentissage de la musique grâce aux nouveaux appareils mobiles. Sa méthode, CoachGuitar, propose un apprentissage visuel sans théorie musicale ni tablature tout en simplicité.
La seconde est une plateforme web dédiée aux professionnels de l’audiovisuel et du spectacle, qui simplifie le recrutement et la gestion administrative des équipes. Elle facilite les déclarations uniques d’embauche directement depuis Movinmotion, et permet de générer un contrat de travail prêt à imprimer pour chacun des salariés.

En comptant les start-up lauréates des deux premiers Comités des Prêts d’Honneur de juillet et octobre, ce sont au total neuf start-up qui ont bénéficié en 2013 d’un prêt à taux zéro de la part de l’Institut Mines-Télécom, de la Fondation Télécom via ses partenaires programmes, et de la Caisse des Dépôts. Elles recevront entre 20 000  et 40 000 euros pour leur permettre de recruter, de se faire connaître ou encore de financer la commercialisation de leur produit.

Retrouvez ici la liste de toutes les start-up bénéficiaires d’un prêt d’honneur sur 2013.

Retrouvez ici la liste de toutes les start-up bénéficiaires d’un prêt d’honneur en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.