Une nouvelle chaire pour l’aéronautique à Mines ParisTech

Vu sur le site de Mines ParisTech : Safran, l’Institut P’ (CNRS) et l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) annoncent la création de la Chaire OPALE, « Optimisation des propriétés mécaniques d’alliages aéronautiques par le contrôle de la microstructure issue de la mise en forme ».

Comment optimiser le rendement des moteurs d’avion, abaisser leur consommation de carburant et réduire leur impact sur l’environnement ? Ces questions, stratégiques pour Safran, les avionneurs et les compagnies aériennes, sont au coeur de la nouvelle Chaire OPALE.

Nathalie Bozzolo, Chaire OPALE
Nathalie Bozzolo, titulaire de la Chaire OPALE

« La hausse du rendement est possible grâce à l’élévation de la température de fonctionnement des turboréacteurs », répond Nathalie Bozzolo, professeur à Mines ParisTech et titulaire de la Chaire. « En effet, plus le moteur est chaud, meilleure est la combustion du kérosène et donc la conversion en énergie. Mais ceci implique que les matériaux utilisés (les superalliages base nickel) bénéficient d’une tenue mécanique à chaud encore améliorée pour résister aux contraintes et garantir la fiabilité du moteur. Actuellement, la température maximale d’utilisation des superalliages base nickel des disques de turbines ou de compresseurs est d’environ 650 °C. Le but de nos recherches est d’aider à la mise en oeuvre de nouvelles nuances d’alliage ou d’optimiser la microstructure des nuances actuelles pour pouvoir élever cette température. Gagner une centaine de degrés représenterait un progrès considérable ».

La Chaire OPALE a ainsi pour but de constituer un groupe de recherche, afin d’accompagner Safran dans la fabrication de pièces métalliques tournantes, avec pour objectif final la fabrication de moteurs de nouvelle génération (tels que ceux de la gamme LEAP) de conception inédite, et appelée à succéder à la gamme CFM56, réputée internationalement pour ses performances et sa fiabilité.

Lire le communiqué de presse complet sur le site de Mines ParisTech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.