EXPLORA : Vivre la science

La Rotonde, centre de culture et médiation scientifiques sur le campus de Mines Saint-Étienne, ouvre les portes d’un nouvel espace : Explora. Un lieu mettant à l’honneur une nouvelle approche des sciences, en valorisant l’exploration, la manipulation et l’interaction. Guillaume Desbrosse, directeur de La Rotonde, a célébré l’inauguration de ce nouvel espace en octobre dernier et raconte les envies et les motivations qui ont donné vie à Explora.

Bienvenue à Explora : un espace chaleureux pour vivre la science, pour expérimenter, construire, bidouiller, manipuler, fabriquer, et jouer. Ouvert en mai 2021, Explora est le nouvel établissement de culture scientifique de la Ville de Saint-Étienne, géré par La Rotonde, centre de culture scientifique, technique et industrielle de Mines Saint-Étienne. « Nous avons fêté l’inauguration le 9 octobre [2021] et environ 3 000 personnes sont venues, c’est un plaisir immense de retrouver cette connexion avec le public », déclare Guillaume Desbrosse, directeur de La Rotonde. La force d’Explora réside dans une nouvelle approche de la médiation scientifique, avec la règle d’or de faire vivre la science aux visiteurs. L’envie était d’aller plus loin que ce que proposait déjà La Rotonde. Bien que le mot d’ordre de leur lieu d’exposition principal, la Soucoupe, soit l’interactivité avec le public, cela reste un lieu d’exposition (proposant actuellement une virée sur le continent Antarctique).

Plutôt que la contemplation, Explora mise sur l’action. « Nous voulions créer un espace chaleureux où les visiteurs s’y sentent bien, comme dans son salon ou un atelier, pour qu’ils soient à l’aise en participant aux activités », présente Guillaume Desbrosse. Le public s’inscrit sur des activités en petits groupes. Souvent orientées pour les plus jeunes, le cœur de cible étant les 8-12 ans, certaines sont aussi prévues pour les plus petits et les plus grands, et d’autres encore proposent un format « en tribu ». Pour les familles, ces animations encouragent l’intelligence collective pour faire ressortir les connaissances et capacités variées des différentes générations. Bien sûr, l’équipe de médiateurs de La Rotonde accompagne les visiteurs sur la soixantaine d’ateliers proposés.

Mettre la main à la pâte

Le cœur d’Explora est de mettre l’accent sur la création, la manipulation, l’interaction. En une phrase, de faire vivre la science. « Nous voulons que les visiteurs sachent qu’ils viennent pour interagir, pour créer des choses, faire des prototypes », explique Guillaume Desbrosse. Dans toutes les activités proposées, la science n’est pas frontale. Elle est omniprésente, mais se fait discrète. Un aspect plutôt bien illustré par un atelier nommé « la descente infernale ». Le but est simple : amener une bille d’un point A à un point B. Derrière l’aspect ludique se cache l’objectif principal de jouer avec les lois de la physique. La « descente infernale » engage les participants à jouer avec la gravité et les forces de frottement, et à travers cela appréhender des concepts physiques fondamentaux. Mais l’un des objectifs est aussi d’initier le public à la création, au prototypage, et donner l’envie par exemple de se rendre dans un FabLab.

« Nous tenons à avoir un peu la démarche ingénieur, à être dans la « manip bidouille », de relever des défis, avec des choses simples comme de la ficelle et du scotch, et avec ça on crée de nouvelles choses », illustre Guillaume Desbrosse. Pour l’un des ateliers, les médiateurs proposent aux enfants de créer un objet sonore en lien avec des passions personnelles. Un enfant amateur de surf a par exemple choisi une planche, sur lequel s’ajoute un bruit de vague. L’ensemble du processus passe alors par une réflexion sur l’objet final, et une réflexion sur la manière de créer. Bien sûr, cela comprend de petits challenges et allers-retours, comme le souligne Guillaume : « plus on avance dans le processus de création, plus on fait face à de petits problèmes à résoudre, et c’est aussi cela la démarche ingénieur que nous souhaitons encourager ». Explora se veut une porte d’entrée sur ce monde et La Rotonde entretient un lien fort avec le secteur industriel, notamment les entreprises à proximité. « C’est notre mission de développement de structure scientifique technique et industrielle : comprendre toute la mouvance actuelle sur le secteur de l’industrie et apporter les premières bases au grand public », précise-t-il. Lors d’un atelier de prototypage sur l’optique par exemple, les médiateurs pourront parler de l’entreprise Thalès, voisine stéphanoise, pour mettre en avant un lien concret avec le monde industriel.

Un lien fort avec le collectif

Cette relation avec les industries du territoire s’inscrit globalement dans un lien fort avec l’environnement de Mines Saint-Étienne. « Le sentiment d’appartenance à Mines Saint-Étienne est évidemment très fort, et cela soutient l’envie de valoriser cette école d’ingénieur où nous nous trouvons, et conforte la place de La Rotonde dans les thématiques de l’école comme l’industrie du futur », reprend Guillaume Desbrosse.

« Mais cela s’inscrit aussi dans un besoin plus global de connexion avec notre environnement proche, le secteur industriel, les citoyens et la métropole de Saint-Étienne qui a d’ailleurs été très présente pour la réalisation du projet », détaille-t-il. Ces liens de proximité sont joliment illustrés par un projet d’exposition un peu spécial, organisé à l’occasion d’un trail traversant les jardins extérieurs d’Explora. La Rotonde a voulu surprendre les coureurs avec une petite touche scientifique, mais il fallait trouver un format adapté à leur rythme. Ils ont alors prévu quelques affiches pour indiquer la vitesse de course de certains animaux, pour que les coureurs puissent comparer avec leur propre expérience.

Ce lien entre les acteurs se ressent aussi dans ce que La Rotonde peut apporter aux ingénieurs des Mines Saint-Étienne, notamment en proposant des cours d’ouverture culturelle autour de la médiation scientifique. Plusieurs projets avec l’école visent à envoyer les ingénieurs dans des classes de primaire. Ils sont alors formés à la médiation par les médiateurs de La Rotonde pour mener à bien ces rencontres. « D’un autre côté, certains se découvrent un intérêt fort pour la médiation et continuent de participer à des événements avec nous, soit dans leur cursus, soit dans leur temps libre », indique-t-il. Explora est alors un projet de dialogue avec la science, réalisé grâce à l’interaction de nombreux partenaires sur le territoire stéphanois. « Explora, c’est un projet qui est dans les tuyaux depuis longtemps, et qui fait plaisir à voir, mis en place », conclut Guillaume Desbrosse.

Tiphaine Claveau

Lire sur I’MTech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.