Mines ParisTech lance une nouvelle chaire sur la théorie de l’entreprise : modèles de gouvernance et création collective

Mines ParisTech, première école en France par son volume de recherche contractuelle, annonce la création de la Chaire « Théorie de l’entreprise. Modèles de gouvernance & création collective », pour une durée de 5 ans, avec le soutien d’Artelia, Veolia, Bpifrance Le Lab, et la participation du Collège des Bernardins.

La Chaire a pour but de mieux comprendre les conditions d’un engagement collectif dans des processus d’innovation, et les mécanismes permettant de relier création collective et équilibre solidaire entre les parties au service de l’intérêt général. L’objectif est de développer de nouveaux modèles de gouvernance et de nouveaux contrats collectifs, dans l’entreprise ou au-delà, pour stimuler l’innovation, la croissance et la création de valeurs partagées.

« Cette Chaire veut soutenir une recherche fondamentale sur la théorie de l’entreprise, fondée sur les dynamiques de création collective, et ses implications en termes de gouvernance, mais aussi favoriser la création et la diffusion de nouveaux enseignements dans les grandes écoles. Enfin, la Chaire doit permettre d’éclairer les politiques publiques en matière de gouvernance et de droit de l’entreprise », indique Blanche Segrestin, titulaire de la Chaire, professeur à Mines ParisTech et chercheur au Centre de Gestion Scientifique de Mines ParisTech.

Lire le communiqué de presse complet sur le site de Mines ParisTech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.